JEREMY LIROLA

QUARTET

LES CONCERTS

 

DENIS GUIVARC'H

Alto saxophone

Il débute la musique en 1983, rentre au conservatoire de St Brieuc en 1988 puis suit les cours de Pierrick Pedron. En 1992 il s’inscrit en Musicologie et enseigne en tant qu’assistant au CIM.

Après un premier disque avec le Multicolore feeling d’Eddie Louis en 1991, il rencontre Magic Malik avec les Human Spirit et le suit au sein du Magik Malik orchestra.

Naît une collaboration de 10 ans, 5 albums et de nombreuses tournées sur les scènes les plus prestigieuses : Marciac, North Sea Jazz Festival, Montréal Jazz Festival, Barbican Center London, Knitting factory…

Il mène en parallèle son activité de sideman notamment avec Paco Sery avec qui il tourne pendant 1 an. Il collabore aussi régulièrement avec des musiciens comme Steve Coleman, Nelson Veras, Pierre de Bethmann, Bojan Z, Julien Lourau, Batiste Trotignon, Louis Moutin, Jean Pierre Smadj, Minino Garay, Anga Diaz…

 

JOSEF DUMOULIN

Piano, Fender Rhodes

Jozef Dumoulin naît en 1975 à Ingelmunster, dans la campagne bien profonde belge. 

En tant qu’enfant, déjà très attiré par la musique, il s’amuse inlassablement avec les deux pianos de la maison, sans échapper à l’irritation occasionnelle des membres de la nombreuse famille. 

Tout au long de son enfance et son adolescence il suit des cours de piano, orgue, 

clavecin, tuba, harmonie et un peu de batterie. À 16 ans il découvre le jazz, et commence à passer son temps dans la médiathèque du coin à chercher des disques et à faire du zapping à la télé la nuit dans l’espoir de tomber sur du jazz live. 

À 18 ans il entreprend des études en psychologie, qu’il arrête après la licence pour s’inscrire au Conservatoire de Bruxelles où il étudie avec Diederik Wissels et Nathalie Loriers. Il passe aussi 2 ans au Musikhochschule de Cologne où il suit des cours avec John Taylor. 

Musicalement, Jozef Dumoulin est mêlé à beaucoup de registres. Initialement il a joué du piano, comme sur le CD “Eclipse” aux côtés de la chanteuse Barbara Wiernik, sorti avec le label belge Mogno en 2001. En même temps, depuis 2000, il a développé un son unique au Fender Rhodes, combinant l’instrument avec de l’électronique. Avec son setup, il a collaboré avec des formations déjà existantes (telles que Magic Malik Orchestra, Reggie Washington Trio Tree, Erwin Vann Quartet, Octurn, Dre Pallemaerts , Othin Spake, Benzine, Narcissus Quartet, ...) tout en trouvant le temps de s’engager dans d’autres rencontres musicales enrichissantes (Brussels Jazz Orchestra, Toots Thielemans, Aka Moon, Belmondo brothers, David Lynx, Kartet...). 

Actuellement il vit à Paris où il travaille sur sa propre musique avec des formations acoustiques et électroniques telles que Lidlboj ou encore le Jozef Dumoulin trio (avec Trevor Dunn et Eric Thielemans), tout en continuant à jouer en tant que side-man. Jozef Dumoulin a joué dans le monde entier et peut être écouté sur un très grand nombre de disques.

Le premier album de Lidlboj «Trees are always right», est sorti en octobre 2009 avec le label français BEEJAZZ. ‘’Rainbow Body’’ du Jozef Dumoulin Trio, avec Trevor Dunn à la basse et Eric Thielemans à la batterie, en octobre 2011, sur le même label. Ces deux cd’s ont été reçu avec enthousiasme et ont reçu multiples récompenses par la presse, tels que ‘Choc’ (Jazzman/Jazzmagazine), ‘Disque élu’ (Citizen Jazz), mention So Jazz (So Jazz), Disque d’Or 2009 (Crisscross-jazz) et Recommended CD (All about jazz) pour ‘Trees are always right’ et ‘Top 6 - préscription de la rédaction’ (Jazz News), ‘Cd van de week (Cobra.be), **** (De Volkskrant), ‘TOP-cd’ (Jazz-Mozaïek) et ‘Choix de la rédaction’ (Le Soir) pour ‘Rainbow Body’.

 

MAXIME SANCHEZ

Piano, Fender Rhodes

Maxime commence le piano à 4 ans en Corée du Sud.

A son retour en France, il intègre une petite école de musique à Toulouse durant son cursus élémentaire. Il y découvre le jazz ce qui le poussera à entrer au collège de Marciac (horaires aménagés). Il participe ensuite à de nombreux évènements, notamment des concerts au festival de Marciac, et joue avec plusieurs Big Band de la région toulousaine. A la fin de son cursus scolaire, (Bac S), il entre au C.N.R. de Montpellier où il étudie auprès de professeurs tels que François Théberge et Pierre De Bethmann. Pour mettre toutes les chances de son côté dans la poursuite de ses études musicales, il décide de partir habiter à Paris en 2006 et réussi le concours d’entrée au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris. En 2008, il est admis dans la classe du département « Jazz et musiques improvisés » du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) et en sort diplômé avec la mention « Très Bien » à l’unanimité et les félicitations du jury en 2012.

Durant son cursus scolaire, Maxime continue de s’entourer et d’enrichir son expérience musicale et professionnelle. En 2007, il joue dans le «Pandémonium », orchestre de François Jeanneau et enregistre un disque avec l’orchestre (Pierre et le loup).

Il monte ensuite son trio en 2009, composé de Sanchez Adrien (saxophone ténor) et Garrigue Gautier (batterie), avec lequel il gagne un concours international en Hongrie. Il rencontre plus tard le contrebassiste Florent Nisse, et le trio ne tarde pas à devenir un quartet : le « Flashpig » quartet.

La vie musicale de Maxime s’articule autour de nombreuses rencontres et de plusieurs projets. Au CNSMDP, il compose pour le Big Band ainsi que pour l’orchestre symphonique du conservatoire. En 2012, il joue au Salon « Livres et Musiques » de Deauville sur le thème du « Piano dans le Rock ». Il fut sollicité pour représenter les Pianos Pleyel lors de manufacturing events. Fin 2012, il enregistre le premier album du quintet de Florent Nisse au côté de Jakob Bro et Chris Cheek.

En 2013 il sort son premier album avec son quartet FLASH PIG sur le label « Plus Loin Music ». Il tourne également avec la chanteuse syrienne Lena Chmamyan. En 2014, il joue régulièrement dans le quartet de David Enhco, participe à la création du label Nome. Il est également co-fondateur d’un trio original composé de Adrien Sanchez (saxophone ténor), Julien Pontvianne (saxophone ténor également) et lui-même (piano).

En parallèle de son activité de musicien, Maxime enseigne le Jazz au Conservatoire à Rayonnement Régionale d’Amiens Métropôle.

 

JEREMY LIROLA

Contrebasse

Jeremy Lirola est né en 1970. Très vite la musique devient dans son enfance un objet de curiosité grandissant. A la maison où la musique est toujours présente, il découvrira la basse grâce aux groupes de rock et de musique africaine dans lesquels joue son beau-père.

A neuf ans, il est élève des Percussions de Strasbourg et à 14 ans, commence la basse électrique, il s’inscrit ensuite au conservatoire de Strasbourg où il commence la contrebasse et rencontre Bernard Struber.

 

En 1990 parallèlement à une licence de musique à la fac de Strasbourg, il fait ses débuts avec « Yllen 4 », groupe nancéen fondé par le saxophoniste François Guell, dans lequel il écrit ses premières compos. Un premier CD voit le jour, chroniqué en 1992 dans les «Disques d’émois» de Jazz Mag.

Jeremy Lirola poursuit sa route et entre au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il passe en 1998 son prix de jazz. Il y fait la rencontre marquante de Jean-François Jenny-Clark qu’il côtoie passionnément pendant cette période.

 

Dans ses collaborations importantes, citons le Bernard Struber Jazztet avec qui il joue durant une quinzaine d’année et enregistre plusieurs albums, « Le Phare », « Les Arômes de la mémoire », «Parfum de récidive », « Les noces de Dada ». Il joue alors régulièrement avec Eric Echampard, Benjamin Moussay, François Melville, Jean-Marc Foltz, et rencontre entre autres : Louis Sclavis, Michaél Riessler, Stefan Oliva, Willem Breuker, Steve Pots, ou encore Ted Curson. Le Jazztet se produit dans nombre de grands festivals en France, Hollande et Allemagne.

Jeremy Lirola collabore avec de multiples artistes : l’accordéoniste Marcel Loeffler ; le clarinettiste Armang Angster ; il forme un trio avec le guitariste Emmanuel Codjia et le batteur Loïc Roignant.

Aujourd’hui, il joue régulièrement en trio avec le pianiste Christophe Imbs et le batteur Francesco Rees, avec la grande formation du clarinettiste Jean-Louis Marchand, le « Big Nowhere».

 

Il forme son quartet lors de sa résidence d’artiste associé au TAPS (Théâtre actuel et public de Strasbourg) en 2012. Dont le premier album sera au catalogue du label français La Buissonne.

 

Nicolas Larmignat

BATTERIE

Après avoir étudié la batterie au sein de l’école Dante Agostini, il se forme à la pratique du jazz en autodidacte. Il multiplie les rencontres et les projets depuis vingt ans avec entre autres Denis Badault, François Jeanneau, Claude Barthélémy, Ben Monder, Iain Ballamy, Régis Huby, Médéric Collignon, Olivier Benoît, Claude Tchamitchian, Eric Echampard, Jean-Christophe Cholet ou Alain Vankenhove...

S’est produit au sein des formations suivantes : trio Triade avec C. Piromalli et S. Boisseau, sextet «Frasques » de Guillaume Hazebrouck, Crlustraude avec Pascal Maupeu et Stéphane Decolly, « À Suivre-X-Tet » de Bruno Régnier, le quintet« Itinéraire Imaginaire » du pianiste Stéphan Oliva, «Rockingchair » avec Airelle Besson et Sylvain Rifflet, « Entresilences » d’Issam Krimi... Actuellement membre de : « Les âmes papillons » de Jean-Marie Machado ; « Danzas » de Jean-Marie Machado ; « The Endless Summer » (ex Rigolus) ; Trio Lavollée/Dubreuil/Larmignat ; Trio d’Yvan Robilliard ; Quartet de la saxophoniste Lisa Cat-Berro ; Le trio du pianiste Stevan Kovacs TickmayerIl s’est produit aussi occasionnellement au sein du « Mégaoctet » d’Andy Emler, du trio de Norbert Lucarainou aux côtés de Michel Portal.

crédit photographique : Adrien Berthet 

LA POULIE PRODUCTION - La Fabrique de Théâtre, 10 Rue du Hohwald - 67000 STRASBOURG

Siret n°802 582 817 00010 - APE 9001Z - Tel : 09 83 74 23 70 - lapoulieproduction (at) gmail.com

Lirola_Quartet_10_juillet_2015_Square_Vieille_île_05.jpg