ACTUALITÉS

Du jeu 7 au sam 9 novembre (le 7 à 19h, le 8 à 14h15 (scolaire) et 20h le 9 à 18h) - Comédie de Colmar, CDN Grand Est Alsace

L’architecture est un roman. Tel est le mot d’ordre adopté par une équipe pluridisciplinaire en diable qui télescope réalité du bâti et utopie de la scène dans une savoureuse déflagration. Revisiter un bâtiment d’architecte comme on prépare un casse… C’est la rocambolesque entreprise de la fine et débrouillarde bande d’Archivolte. Ils sont metteur en scène, scénographe, architecte, acteur, technicienne, chorégraphe et ont pour cible le Musée du Corbusier à Tokyo...

Samedi 16 novembre 2019 - Présentation de projet dans le cadre du festival international MarionNEttes, Neuchâtel, (Suisse)

Trois archéologues explorent un monde en ruine, mystérieusement abandonné. Leurs analyses sont rigoureuses mais leurs intentions ne sont pas toujours très honnêtes. Quelque chose du délire affleure, les contamine, les plonge dans des logiques qu'ils ne soupçonnaient pas. Ils se retrouveront peut-être pris au piège, suspendu par les pieds dans une forêt de signes qu'ils ne sauront plus déchiffrer...

Le samedi 9 novembre 2019 à 20h - Espace 110, Illzach

Julius a le rôle principal dans La Pièce. Ça tombe bien car Julius habite une pièce lui aussi. Une toute petite pièce, qu’il sous-loue à deux collègues travaillant sur d’autres tranches horaires que les siennes. Crise du logement oblige.

L’espace et le temps ont une tendance à se resserrer dans ce contexte, et Julius, rêveur prolixe, a du mal à contenir la foule de ses nuits dans ces conditions. Il va alors faire d’étonnantes rencontres ou découvertes en lien avec cette problématique : un procédé pour agrandir les pièces, des colocataires qui l’accompagnent dans ses rêves, un spectacle et des acteurs, une femme... 

Jeu 21 novembre 2019 à 20h - Le Nouveau Relax, Scène conventionnée de Chaumont

Julius a le rôle principal dans La Pièce. Ça tombe bien car Julius habite une pièce lui aussi. Une toute petite pièce, qu’il sous-loue à deux collègues travaillant sur d’autres tranches horaires que les siennes. Crise du logement oblige.

L’espace et le temps ont une tendance à se resserrer dans ce contexte, et Julius, rêveur prolixe, a du mal à contenir la foule de ses nuits dans ces conditions. Il va alors faire d’étonnantes rencontres ou découvertes en lien avec cette problématique : un procédé pour agrandir les pièces, des colocataires qui l’accompagnent dans ses rêves, un spectacle et des acteurs, une femme... 

Du mer 27 au ven 29 novembre 2019 à 20h30 (Le jeu 28 à 19h) TAPS Scala, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg

Julius a le rôle principal dans La Pièce. Ça tombe bien car Julius habite une pièce lui aussi. Une toute petite pièce, qu’il sous-loue à deux collègues travaillant sur d’autres tranches horaires que les siennes. Crise du logement oblige.

L’espace et le temps ont une tendance à se resserrer dans ce contexte, et Julius, rêveur prolixe, a du mal à contenir la foule de ses nuits dans ces conditions. Il va alors faire d’étonnantes rencontres ou découvertes en lien avec cette problématique : un procédé pour agrandir les pièces, des colocataires qui l’accompagnent dans ses rêves, un spectacle et des acteurs, une femme... 

Samedi 16 novembre 2019 à 17h - CEAAC dans le cadre du Festival Jazzdor (67)

Pour ce premier solo de contrebasse, Jeremy Lirola questionne son lien intime à la musique et à l’instrument. Qu’est-ce qui le relie à la musique et à la contrebasse ? Probablement la beauté du son, profonde et irrésistible, mais aussi une attirance pour les matériaux bruts, comme le bois ou la pierre qui, comme le son, sont intrinsèquement traversées de vibrations. Pour l’écriture de ce solo, Jeremy Lirola questionne le lien entre ces éléments et comment les vibrations de la musique rejoignent celles des matériaux. Dans la continuité de Mock The Borders qui voulait s’affranchir des frontières, il interroge son rapport intime à la musique et son ouverture au monde. À l’instar des cultures où le sacré s’incarne dans une pierre, une plante, un objet ou un animal, il s’agira ici de trouver un langage propre à l’instrument, brut, sensuel et essentiel. 

Du mar 19 au sam 23 novembre 2019 - 20h30 (les 21 et 23 à 19h) TAPS Laiterie, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg

Louise se réveille. Enfermée dans le bunker de Mark, un collègue. Une attaque nucléaire ? Il fallait oser. Lui avait acheté avec l’appartement cet abri anti atomique. Un autre que lui, ça aurait peut- être été génial. Sauf que lui ne colle pas au modèle de performance de la société qui l’a fabriqué. Ce qui gagne Mark, après l’espoir, c’est la logique : rationner, prendre les rênes. Louise perd pied. Mark la retient. Dans cette pièce aveugle, où règne le non - dit et comme si une partie de nos vies était mise en boite, comptée, rangée, observée, on se demande avec ce couple - là qui désire qui et quoi, qui a le pouvoir de qui et de quoi et qui finira allez savoir, par achever l’autre ? 

Samedi 7 décembre à 17h et dimanche 8 décembre à 14h et 18h - Centquatre, dans le cadre du Festival Impatience

La pièce démarre en hiver et s’achève à l’hiver suivant. Dans ce laps de temps, nous assistons à la désagrégation progressive d’un couple. Enfermés chez eux, Chris et Clair vivent côte à côte. Ils ont beau se parler, il n’est pas sûr qu’ils se comprennent. Il vient d’être licencié. Cette nouvelle le ronge. Elle a entrepris l’écriture d’un journal, puisant dans son imaginaire qu’elle se figure depuis toujours comme une vaste ville à explorer. Alors que son mari semble se dissoudre à vue, elle fait la connaissance de Mohamed, écrivain torturé pour avoir résisté au régime de son pays. La fable pourrait s’en tenir à une comédie de mœurs. Ce serait sans compter sur le talent de Martin Crimp, dramaturge anglais dont le théâtre est une chambre d’écho du monde contemporain...

Please reload

LA POULIE PRODUCTION - La Fabrique de Théâtre, 10 Rue du Hohwald - 67000 STRASBOURG

Siret n°802 582 817 00010 - APE 9001Z - Tel : 09 83 74 23 70 - lapoulieproduction (at) gmail.com