Jeremy Lirola

Jeremy_Lirola_Taps_Scala_concert_22_juillet_2016_42-Credits Adrien Berthet.jpg
JEREMY LIROLA QUARTET

Jeremy Lirola, né en 1970, est contrebassiste de jazz et compositeur. Il étudie au Conservatoire et à l'université de Strasbourg, puis au CNSMDP où il fait la rencontre marquante de Jean-François Jenny-Clark, et obtient son prix de jazz en 1998. Pendant 15 ans, il joue dans le jazztet de Bernard Struber avec de nombreux musiciens de sa génération tels qu'Eric Echampard ou Benjamin Moussay, et figure dans de nombreuses formations de jazz, musique classique et contemporaine et auprès de compagnies de théâtre.

En 2012 il crée sa propre formation avec Denis Guivarc'h, Jozef Dumoulin et Nicolas Larmignat, quartet où liberté d'expression et ouverture à l'Autre sont au centre de la rencontre. La création Uptown Desire, référence aux influences new-yorkaises de Jeremy, est éditée par le label La Buissonne en 2016. Puis le quartet crée Mock the Borders, fin 2017, avec Maxime Sanchez au piano, un nouveau répertoire dont la musique veut dénoncer les frontières de notre monde guidé par le pouvoir.

 
Mock_the_Bordor_224.jpg

MOCK THE BORDERS

 

Mock the Borders veut littéralement dire « moquer les frontières », les replis sur soi dans la vie et entre les pays, mais aussi dans la musique, où les genres ne font que rétrécir notre champ de vision.


À travers une musique indomptable, énergique et passionnée,  Jeremy Lirola, avec Denis Guivarc’h, Max Sanchez, Nicolas Larmignat veulent, dans cette nouvelle création, remettre au centre cette liberté essentielle à détourner les lignes, brouiller les mots-clés, et se moquer des frontières d’aujourd’hui.


S'il y avait un maître, un guide pour cette nouvelle aventure, ce serait Ornette Coleman dont l’Harmolodie, the « Grammar of Sound », était universelle !


Juste après Uptown Desire et son univers amoureux new-yorkais, (La Buissonne - Révélation Jazzmag 2016), Mock The Borders s’inscrit dans cette recherche tendue vers l’Autre, là où Ornette, avec tant de délicatesse, a su créer un son que chaque individu était libre de percevoir et d’échanger sans en altérer le sens, sans imitation.

Jazz tout public 

CALENDRIER

Mar 28.02.23 | Jazzdor, Strasbourg (67)

DATES PASSÉES 

Ven 24.06.22 | Musée Würth, Erstein (67)​

Sam 06.11.21 | La Péniche Mécanique, Strasbourg (67)Dim 21.07.19​​ | Festival Poët Laval Jazz - Poët Laval 

Ven 21 .09.18​ | Émission Open Jazz sur France Musique dans le cadre du festival Musica

Dim 18.02.18 | Nef à Wissembourg

​Sam 09.12.17 | Espace 110 à Illzach

Ven 20.10.17 | Point d'Eau à Ostwald

Ven 13.10.17 | Création à l'Espace Culturel de Vendenheim dans le cadre de la saison Jazzdor

DISTRIBUTION

Jeremy Lirola contrebasse
Denis Guivarc’h saxophone

Maxime Sanchez piano, clavier

Nicolas Larmignat batterie

Capture d’écran 2021-11-02 à 16.39.33.png

PRODUCTION ET SOUTIENS

 

Production déléguée : La Poulie Production
Coproduction : Jazzdor, Smac Jazz à Strasbourg • Espace Culturel de Vendenheim

Soutiens : DRAC Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, Ville de Strasbourg et Agence Culturelle d’Alsace.

Ce projet est soutenu dans le cadre du dispositif Arts Vivants 2017 pour la tournée des Régionales 2017/18. 

 

Photographies et vidéos : Adrien Berthet

 
Lirola_Quartet_10_juillet_2015_Square_Vieille_île_37.jpg

UPTOWN DESIRE

« C'est à l'occasion d'une carte blanche en 2012 aux Théâtre des Taps à Strasbourg que j'ai saisi la chance de former mon quartet idyllique avec Denis Guivarc'h (saxophone alto), Nicolas Larmignat (batterie) et Jozef Dumoulin (claviers) » raconte le contrebassiste et compositeur Jeremy Lirola qui signe avec Uptown Desire son premier disque en tant que leader. La musique créée est entièrement originale, elle forme un matériau nécessaire à la fission des rencontres, musicales et humaines, qui demeure au cœur du projet. L’univers est tantôt épuré et lyrique, tantôt complexe dans l'écriture et ses développements. L'improvisation essentielle, l'est aussi pour la santé des quatre musiciens. Libre de toute étiquette stylistique, l’univers créé suit sa logique propre, garante de son indépendance. Une énergie et une force musicale qui s'équilibre entre de profondes mélodies évoquant parfois Paul Motian et Bill Evans et des pulses plus sauvages issues de l'univers urbain new-yorkais de Steve Coleman…. 

Après les groupes de rock dans lesquels il joue ado avec son beau-père, le Centre Musical et Créatif de Nancy, une licence de musique à l'université de Strasbourg, Jeremy Lirola passe son prix en 1998 au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris. Il y fait la rencontre marquante de Jean-François Jenny-Clark qui restera pour lui, une inépuisable source d'inspiration. 

 Pendant une quinzaine d’années, il est en tournée et enregistre plusieurs albums avec le Bernard Struber Jazztet où il joue avec Eric Echampard, Benjamin Moussay et Louis Sclavis notamment. On le trouve quelques temps aux côtés de Mandino Reinhardt et Marcel Loeffler, et joue avec Emmanuel Codjia, Christophe Imbs, Francesco Rees, Jean-Louis Marchand et le Big Nowhere ainsi que dans le Vibraphone Special Project Orkestra ou l'ensemble de tango El Umbral.  Un éclectisme et une exigence qui s'entend à chaque note de ce premier CD.

DISTRIBUTION

Jeremy Lirola contrebasse
Denis Guivarc’h saxophones

Maxime Sanchez piano, Fender rhodes (concert)

Josef Dumoulin piano, Fender rhodes (disque)

Nicolas Larmignat batterie