Yordan Goldwaser

yordan-goldwaser-photo_147390_8760.jpeg
LA NUIT AMÉRICAINE

Yordan Goldwaser se forme tour à tour au Conservatoire de Strasbourg, à l’EDT 91 puis au Conservatoire du VIIe arrondissement de Paris, avant d'intégrer le CNSAD en 2008. À sa sortie de l'école, il crée la Compagnie La Nuit Américaine avec laquelle il met en scène Excédent de poids, Insignifiant : amorphe et Les Présidentes de Werner Schwab, puis L'Oncle Arthur, un spectacle conçu à partir d'entretiens avec son père, qu'il invite à jouer dans le spectacle. En 2018, il met en scène La Ville de Martin Crimp.

Il souhaite faire de chaque spectacle une interrogation vivante de nos modes de représentation et de l'illusion théâtrale en particulier, en proposant, sans la lui assigner, une place active au public dans la représentation. Dans un monde saturé d'images et de représentations figées, le théâtre doit être, selon lui, un moyen de partager de l'inédit, de l'inattendu et de l'inimitable. C'est pourquoi il inscrit son travail dans le sillage des auteurs contemporains dans le but de porter à la scène des paroles encore fragiles ou inédites, parfois scandaleuses, toujours nouvelles.

 
LES GUÊPES_TAPS_220606_52-Lucie Gautrain.JPG

CALENDRIER

Jeu 29 → Ven 30.09.22 | Théâtre de la Manufacture, CDN de Nancy (54)

Dans le cadre de « Micropolis », temps fort spectacles itinérants

Mar 04 → Mer 05.10.22 | Théâtre de Vanves, Scène conventionnée d’intérêt national (92)

DATES PASSÉES

Mar 07.06.22 ­→ ven 10.06.22 |  CRÉATION au TAPS Laiterie - Strasbourg (67)

DISTRIBUTION

Texte Ivan Viripaev

Traduction du russe Tania Moguilevskaia et Gilles Morel

Mise en scène Yordan Goldwaser

Scénographie et costumes Lucie Gautrain

Construction Jean-Luc Malavasi

Création lumière Samaele Steiner et Philippe Darnis

Création musicale Gaubert Toussaint

Régie générale Thomas Coux dit Castille

Avec David Houri, Pauline Huruguen, Barthélémy Meridjen et Sébastien Dubourg

Regard extérieur Julien Gallée-Ferré

PRODUCTION ET SOUTIENS

 

Production : La Nuit Américaine 

Coproduction : La Manufacture CDN de Nancy

Soutiens : DRAC Grand Est, Région Grand Est, Ville de Strasbourg, Spedidam, Théâtre de Vanves, CentQuatre-Paris, la vie brève - Théâtre de l'Aquarium, TAPS Théâtre Actuel et Public de Strasbourg, La Manufacture CDN de Nancy.

Accueil en résidence : CentQuatre-Paris, la vie brève - Théâtre de l'Aquarium, TAPS Théâtre Actuel et Public de Strasbourg, La Manufacture CDN de Nancy.

« Les guêpes de l’été nous piquent encore en novembre » : pièce traduite avec le soutien de Maison Antoine Vitez Centre International de la traduction théâtrale – Paris. Les traductions des textes d’Ivan Viripaev sont publiées aux Éditions Les Solitaires Intempestifs – Besançon.

Titulaire des droits : Henschel SCHAUSPIEL Theaterverlag Berlin GmbH – Agent de l’auteur pour l’espace francophone : Gilles Morel.

LES GUÊPES DE L'ÉTÉ NOUS PIQUENT ENCORE EN NOVEMBRE

de Ivan Viripaev

Création 2022

La pièce est un objet intrigant qui ne se laisse pas facilement résumer. Elle démarre pourtant de façon tout à fait banale, sous la forme d'une expérience de pensée :

Sarra affirme à son mari Robert, que son beau-frère Markus est venu lui rendre visite lundi dernier et qu'ils ont passé ensemble toute la journée. Mais leur ami Donald soutient que c'est chez lui que Markus a passé toute la journée de lundi. Si la thèse du mensonge n'est accréditée ni pour l'une ni pour l'autre version, quelle est celle que Robert doit croire ?

Viriapaev s'amuse à multiplier les fausses pistes et les chausses-trapes : récits contradictoires, inversion des identités, coups de théâtre. Ce qui avait pris les apparences du vaudeville se révèle être un dangereux labyrinthe théâtral et la comédie laisse place au drame métaphysique.

À quelle vérité s'arrimer dans un monde privé de Dieu ? L'homme est-il en mesure de supporter la responsabilité d'un monde sans dessein ?

Avec cette courte pièce en un acte, l'auteur russe Ivan Viripaev poursuit sa recherche d'un théâtre à la fois drôle et mystique, quotidien et métaphysique. Étude aussi bien absurde que fondamentale, la pièce s'amuse à dessiner les contours d'un univers mental, trouble et paranoïaque, dans lequel la notion de vérité se révèle difficilement soluble. À mesure que l'enquête progresse les repères de la pièce vacillent et révèlent un univers fait d'illusions, de mensonges et de simulacres.

Durée 1h15

 
La Ville_La Filature_181123_83.JPG

LA VILLE

de Martin Crimp

Création 2021

La pièce démarre en hiver et s’achève à l’hiver suivant. Dans ce laps de temps, nous assistons à la désagrégation progressive d’un couple. Enfermés chez eux, Chris et Clair vivent côte à côte. Ils ont beau se parler, il n’est pas sûr qu’ils se comprennent. Il vient d’être licencié. Cette nouvelle le ronge. Elle a entrepris l’écriture d’un journal, puisant dans son imaginaire qu’elle se figure depuis toujours comme une vaste ville à explorer. Alors que son mari semble se dissoudre à vue, elle fait la connaissance de Mohamed, écrivain torturé pour avoir résisté au régime de son pays. La fable pourrait s’en tenir à une comédie de mœurs. Ce serait sans compter sur le talent de Martin Crimp, dramaturge anglais dont le théâtre est une chambre d’écho du monde contemporain. Peu à peu, dans cet appartement clos, entre à pas de loup ce qui vient du dehors et menace : la rumeur d’une guerre secrète dont la voisine Jenny se fait l’émissaire. Quelque chose ne tourne pas rond. En sourdine, la violence rode. Le chaos est à l’oeuvre, il opère en silence. La représentation, tendue dans une scénographie bifrontale, déploie des êtres qui essaient de garder l’équilibre quand tout vacille autour d’eux. Ce spectacle longuement mûri par son metteur en scène Yordan Goldwaser est de ceux qui pénètrent très avant dans le conscient et l’inconscient.

Durée : 1h30

DATES PASSÉES 

 

Sam 07 + dim 08.12.2019 | Festival Impatience, Paris

Mer 20 + jeu 21.02.2019 | Théâtre de Vanves, scène conventionnée d'intérêt national

Ven 23 + Sam 24.11.2018 | La Filature, Scène nationale de Mulhouse

Mar 13 → sam 17.11.2018 | Taps, Théâtre actuel et public de Strasbourg

DISTRIBUTION

Mise en scène Yordan Goldwaser

Collaboration artistique Yann Richard          

Scénographie Lucie Gautrain

Lumière Samaële Steiner

Son Pierre-Mathieu Hébert 

Régie lumière Judith Longuet Marx 

Avec Jeanne Lepers, Marc Plas et Sofia Teillet et un enfant.

Production Frédérique Wirtz

PRODUCTION ET SOUTIENS

 

Production : La Nuit Américaine 

Coproductions : La Filature – Scène Nationale Mulhouse, TAPS Théâtre Actuel et Public de Strasbourg

Soutiens : DRAC Grand Est, Région Grand Est, Spedidam, TGP Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis, Centquatre-Paris, CDN Nanterre-Amandiers et Gare au Théâtre.

 

La pièce La Ville de Martin Crimp (traduction Philippe Djian) est publiée et représentée par L’Arche, éditeur et agence théâtrale. www.arche-editeur.com